J’ai testé avec succès (mais non sans mal) la solution gratuite Autodesk123D Catch (anciennement PhotFly) pour obtenir le modèle 3D d’un objet !

Le principe est simple, mais la réalisation fastidieuse ! Il s’agit de faire le tour de l’objet que l’on souhaite « scanner », avec un appareil photo. Prendre une photo de l’objet tout les 20° environ, l’idéal étant d’en faire 3 fois le tour, un tour à hauteur de l’objet un tour, en plongé et un tour en contre-plongé, plus, quelques photos en gros plan, des zones que l’on souhaiterait voir plus détaillées (Ici, le collier par exemple). Ainsi, ce n’est pas moins de 200 photos qui on été prises pour réaliser le modèle 3D de cette statue qui trône dans ma cour, en voici une photo :

bodhisattva

Avant d’obtenir un résultat satisfaisant, j’ai dû intervenir manuellement pour l’assemblage des photos (manual stitching), mais même en faisant cela j’ai eu pas mal d’échecs !
Mon conseil pour réussir plus facilement est de placer quelques repères sur l’objet à des endroits stratégiques (des gommettes par exemple) cela vous facilitera grandement la tâche lors d’un « stitching » manuel, voire même, cela facilitera la tâche au logiciel et vous pourriez ne pas avoir besoin d’intervenir manuellement !

Le résultat du scan à demandé un peu de nettoyage et des corrections et un peu d’optimisation (lissage du modèle  pour un rendu plus lisse par endroit). Pour cela, MeshMixer (gratuit) s’est révélé fort utile et puissant tout en étant simple à utiliser).
Pour pouvoir découper l’objet dans un « slicer » (générateur de Gcode) en vue de l’imprimer, il est recommandé de « réparer » le modèle 3D, c’est a dire, corriger les problèmes de faces inversées, de joindre les parties « non jointes », de boucher les trous… Ceci est nécessaire, car votre slicer risque de ne pas faire un bon travail autrement, en effet, les slicers ont besoin de comprendre parfaitement la géométrie de votre modèle, or, les faces inversées par exemple, peuvent lui faire confondre la partie d’un objet qui serait pleine, avec celle qui ne le serait pas ou encore de confondre l’intérieur avec l’extérieur. Pour cela, la version de netfabb pour ultimaker (payante) le fait de manière quasi automatique. Il y a aussi, pour une solution gratuite, le logiciel MeshLab.

Voici le résultat imprimé sur mon Ultimaker :

Bodhisattva de face et de dos

J’ai placé ce modèle 3D sur le site de ThingIverse ICI

Le site de Autodesk 123D Catch : ICI

Le site de MeshMixer : ICI (Les vidéos présentes sur le site sont éloquentes!)

Le site de MeshLab : ICI